Séduisant, le « H » fait tomber Tremblay (32-26) !

Tranchant et séduisant, le « H » s’est imposé ce mercredi soir face à Tremblay (32-26), dans une Trocardière en fusion. La marche en avant continue ! Récit d’une soirée particulièrement réussie.

Il est 20h25 ce mercredi soir, et après la présentation des équipes jeunes du club, place au show des artistes. Pleine à craquer, la Trocardière veut vibrer, et ses protégés vont lui en donner l’occasion…

L’entame de match est marquée par les performances des deux gardiens, qui se rendent coup pour coup, à l’image de Schulz qui fait se lever une première fois le public nantais sur une double parade réflexe. A l’opposé du terrain, Théo Derot fait parler son bras, Claire et Tournat se trouvent les yeux fermés, et Gharbi se montre lui aussi offensif (7-5, 15e).

Le quart d’heure de jeu est entamé, et Nantes va alors encore accélérer le tempo. Du haut de ses 38 ans, et pour son grand comeback, Alberto Entrerrios régale : l’explosivité mêlée à l’expérience montrent la voie aux Violets (8-5, 18e).

PAPIER

Dans la continuité, Salinas puis Camarero confirment le break… et même la déferlante nantaise (10-5, 20e). Toujours en mode hermétique dans le but, Schulz écœure les Franciliens, et gonfle la motivation de ses partenaires, qui récitent leurs gammes.

Komogorov y va de son but, Rivera assure à l’aile, et on assiste alors très certainement à l’un des temps forts les plus convaincants de ces dernières semaines. Maitrise et prise de risque font recette : 17-9 à la pause !

Au retour des vestiaires, la tendance se répète, à savoir un « H » sûr de son handball, face à des Tremblaysiens qui s’en remettent notamment au talent de Dika Mem, talent maison.

20-12 puis 23-15, au tableau d’affichage à la 40e, et Valero rime toujours autant avec précision et finition à 7 mètres notamment.

papier-2

Décomplexé, Tremblay joue son va-tout dans la dernière ligne droite, à l’image de Slassi (23-17), mais Tournat dans son rôle préféré de finisseur lui donne la réplique !

En fin de match, l’emprise reste nantaise et Salmon se distingue à son tour dans le but, énième satisfaction d’une soirée pleine. A l’arrivée, les hommes de Thierry Anti l’emportent logiquement de 6 longueurs (32-26), et surtout, surtout, enchainent un deuxième succès d’affilée en championnat.

Qu’on se le dise : nos Nantais sont cette fois définitivement lancés dans cette D1 !

PAPIER-3