Le « H » sur sa lancée face à Dunkerque (27-25) !

Avec courage et talent, le HBC Nantes est venu à bout de Dunkerque ce mercredi soir, pour son grand comeback à la Trocardière. Un deuxième succès d’affilée en D1 qui permet aux Violets de grimper à la 6e place au classement. Récit de cette soirée endiablée !

On était resté sur une prestation de gala sur le parquet d’Ivry en championnat (40-23), et bien une semaine plus tard nos Nantais ont confirmé ! Cette fois-ci, pas de match à sens unique, mais 60 minutes de combat épique, avec à l’arrivée une délivrance collective.

On reprend dans l’ordre, et à partir de 20h30, place à ce 11e épisode de D1, à la maison, après trois déplacements consécutifs toutes compétitions confondues.

D’entrée, Nyateu prend ses responsabilités, Tournat contourne par à-coups la défense dunkerquoise et comme on pouvait s’y attendre, les deux blocs se contiennent, s’observent dans les 5 premières minutes.

Véritables références dans l’Hexagone, les deux défenses se répondent sur chaque offensive. Il faut le noter : l’entame est tout de même nordiste, avec un USDK qui présente un visage très mordant.

PAPIER

5-3 pour Dunkerque a la 10e minute, notamment grâce à Soudry (3/3), qui fait particulièrement souffrir Feliho and co.

La révolte nantaise va porter l’empreinte de la maturité, avec Entrerrios dans le rôle de protagoniste principal. Coup sur coup, une merveille de passe dans le dos pour Tournat, puis une percée pleine de maitrise et…une roucoulette permettent à Alberto de ramener le « H » à une petite longueur (7-8, 18e). Classe, qui rime avec efficace.

Le duel est intense, féroce, et Balaguer répond au Dunkerquois Nagy, qui fait parler sa force de frappe. A 5 minutes du repos, Schulz réalise une parade décisive en extension face à Billant, et dans la foulée Komogorov égalise en sortant l’artillerie lourde (12-12, 25e) !

Pour boucler ce premier acte, Nicolas Claire place un missile sur le gong, et Nantes mène finalement 14-13 à la pause. Un véritable avantage psychologique pour nos Violets, qui ont su faire preuve de caractère et de répondant face à des Nordistes décidément durs au mal.

En deuxième période, les hommes de Thierry Anti vont avoir besoin de leurs 4107 fans pour préserver ce si précieux matelas, et le 8e homme va grandement contribuer à écrire le scénario final.

16-15 pour le « H » à la 35e : l’USDK reste dans la roue, et c’est finalement le bras magique de Nicolas Claire qui va offrir le break aux locaux (+2, 38e).

Pendant ce temps-là, dans la cage, Schulz alterne les parades, et sort toute la palette de réflexes dont il a le secret. Du grand, du très grand Matias encore, dans son costume de dernier rempart en acier (+ de 40% de réussite) !

En vitesse ou en finesse, Rivera poursuit le show devant (22-18, 45e), bien secondé par Komogorov, qui transperce les filets à quatre reprises.

ACTU

Dunkerque a encore de la ressource et recolle dangereusement à -1 (53e, 23-22) mais le bouquet final sera violet… Sur une action d’école, Delecroix s’envole pour faire chavirer le public nantais, et la Trocardière laisse exploser sa joie (27-25).

En pleine confiance, le « H » s’impose une nouvelle fois, et poursuit sa série d’invincibilité (8 matches). Idéal pour se relancer sur la scène hexagonale (6e place après ce succès). Et puis, bien évidemment, la préparation est optimale, avant de retrouver l’Europe dans 72 heures face à Nexe, sur ce même parquet. Soyez-en certains : on en redemande !

Les autres résultats de la soirée en D1 :

Aix-Nîmes : 33-28

Chartres -Tremblay : 25-31

Paris-Créteil : 34-27

Cesson-Rennes – Saint-Raphaël : 28-27