Direction la phase de poules !

Tout en contrôle et en abnégation, le « H » a dominé les Croates du RK Nexe (22-18), ce samedi, dans une Trocardière à guichets fermés, au 3e tour de qualification retour de l’EHF Cup. Ce Nantes-là est irrésistible et poursuivra donc son aventure continentale en phase de poules !

Bis repetita ce samedi soir dans une Trocardière en ébullition. Après une manche aller très enlevée il y a une semaine tout juste à Nasice, le scénario se duplique pour ce « replay ». Deux défenses très solides se font face, et forcément l’intensité rythme ce match couperet.

2-2 après 5 minutes, l’équilibre est total, et le « H » compte déjà sur Rivera, spécialiste maison aux 7 mètres, et sur Tournat, modèle de puissance.

Srsen d’un tir à la hanche puis Nuic répondent du tac au tac côté croate, et Nexe vire rapidement en tête (+ 2 à la 7e). Il faut dire que dans la cage, Lelic multiplie les parades face à Balaguer ou encore Salinas, et met à mal l’attaque ligérienne.

5-6 pour Nexe (10e), qui vise juste sur ses attaques placées, mais avant le quart d’heure de jeu, Nantes réplique par Rivera, qui s’en va égaliser à toutes enjambées (6-6, 12e).

Dans la foulée, Nicolas Claire efface la défense croate sur un appui. C’est au fond et les hommes de Thierry Anti repassent devant au tableau d’affichage (7-6, 15e). Au tour alors de Schulz de se révéler infranchissable sur sa ligne, et les « Matias ! Matias ! » deviennent le tube de la soirée dans les gradins.

Les 4250 fans nantais assistent à un véritable choc à dimension européenne, et c’est Florian Delecroix qui permet aux locaux de s’offrir un matelas un tout petit peu plus confortable (18e : 9-7).

papier

Nantes a même l’occasion de mener de +3 mais finalement Nexe recolle à -1 et reste en embuscade (9-8, 23e). Signe que dans une rencontre à pareil enjeu, la roue peut tourner à vitesse grand V.

25e minute : Rivera à 100 à l’heure matérialise un temps fort du HBC Nantes (11-8) mais Barisic arme en force et permet aux siens de rester en embuscade à la pause (11-9). On peut également préciser que Schulz vient de sortir une parade hors-norme à 50 secondes du repos, histoire de faire le plein de confiance…

Au retour des vestiaires, Nantes conserve son précieux avantage, notamment grâce à l’efficacité à l’aile de Balaguer (14-12, 37e).

Plus les minutes défilent, et plus la tension devient palpable, ce qui donne encore davantage de piment à ce mano a mano franco-croate. Alors que le RK Nexe tente de forcer le destin, une combinaison dans le bon tempo entre Delecroix et Tournat redonne de l’air au peuple violet : +2 (16-14, 45e).

Place alors au moneytime, et la guerre des nerfs va tourner en faveur de Nicolas Claire and co. En solo, le demi-centre international se détend (+4, 50e, 19-15) pour prendre une légère option sur la qualification. Tournat confirme, et dans les ultimes instants, on assiste à des scènes de joie sur le banc nantais, alors qu’il reste une minute à jouer. Il est un peu plus de 20h45 et c’est le dénouement : auteur d’un match très solide, le «H » efface l’obstacle croate et obtient son sésame pour la suite de la compétition (22-18, score final) !

H

L’Europe et Nantes : la romance est belle, et s’écrira donc au futur, début 2016. Prochaine étape dans cette EHF Cup : dès jeudi, avec le tirage au sort de la phase de poules, où l’on sera fixé sur nos futurs adversaires. En attendant, un mot d’ordre : SAVOURONS !

#Merci #TousH

Les réactions côté nantais :

Thierry Anti : « J’ai vu d’entrée que l’on ne pourrait pas créer un écart conséquent. L’adversaire était coriace, ne lâchait rien, il fallait contrôler et les joueurs l’ont bien fait. Ce match va nous apporter énormément en termes d’expérience collective. Je suis très heureux de continuer cette belle aventure européenne. C’était mon 900e match officiel ce soir, donc il s’agit d’une double satisfaction. »

Nicolas Claire : « C’était un match difficile, un vrai match de Coupe d’Europe, face à une belle équipe croate. On a pu s’appuyer sur une grosse défense. Le contrat est rempli, on est qualifié, c’est ce qui compte à l’arrivée. On n’a pas douté, on a bien maitrisé notre jeu dans cette partie. On a réussi à gérer, comme on le fait depuis plusieurs semaines. C’est vraiment positif. »