Le « H » chute dans le moneytime

Pour sa dernière sortie de l’année en D1, le « H » est passé tout près d’une perf ‘ sur le parquet de Saint-Raphaël, ce dimanche en fin de journée. Devant au score avant les 5 dernières minutes, nos Nantais se sont finalement inclinés dans le moneytime (25-28). Récit.

« La parole à la défense » : voilà le thème de ce 14e épisode du championnat, dernier acte avant la trêve. Saint-Raph qui recevait Nantes : on s’attendait forcément à un combat…et combat il y a eu !

D’entrée, deux coups de poignet de Derot lancent bien nos Violets dans cette partie, qui mènent rapidement + 2 (1-3, 5e). Gharbi sait se faire oublier dans l’axe, Skof s’illustre déjà dans la cage, et le HBC Nantes pose ses ambitions en terre varoise.

La réplique raphaëloise est insufflée par Caucheteux, (4-3, 9e), mais Derot tout en fixation reste le grand monsieur de cette entame (4-4, 10e).

Le contexte est placé, voilà donc pour les prémices de ce choc, et place alors à un véritable chassé-croisé. Côté SRVHB, Lynggaard se montre inspiré en pivot et creuse l’écart pour les locaux (7-4, 15e).

Après 6 minutes 30 sans trouver la faille, Komogorov réveille le « H », qui va montrer un tout autre visage. Clairement tourné vers l’offensive. Entrerrios permet d’abord de recoller à -1 (7-6, 20e), et les plus de 50% de Skof sur sa ligne boostent le collectif ligérien.

1

Illustration avec le « show » Delecroix en trois temps : une égalisation lointaine du numéro 17 nantais, puis deux coups de canon permettent d’inverser la tendance (9-11, 27e) !

Nicolas Claire poursuit la tendance et à la pause nos Violets virent en tête de deux longueurs (12-14).

Au retour des vestiaires, bis repetita : Nantes se montre tranchant devant, et Delecroix –encore lui – concrétise ce temps fort : +3 a la 35e ! (14-17).

La tension monte d’un cran, on entre clairement dans une phase décisive, et la vitesse de Rivera permet de garder ce précieux matelas d’avance (17-19, 42e). Feliho, en « ministre de la défense » qu’il est, mobilise ses troupes, mais les vagues varoises se font plus percutantes (21-20 pour Saint-Raph à la 48e).

On entre dans les 10 dernières minutes, le moment choisi par Entrerrios pour nous gratifier de sa palette technique. Sur un tir par-dessous millimétré, l’Espagnol redonne le sourire aux Nantais, qui entament le moneytime en position favorable (21-24, 52e).

Poussé par son public pour la « der » à domicile en 2015, Saint-Raphaël maintient plus que jamais le suspense (25-25, 55e), bien aidé par un Djukanovic étincelant dans la cage (16 arrêts, 47%).

3

En supériorité numérique après le 2 minutes concédé par Gharbi (57e), les Varois vont dérouler dans le spint final, et Atlason va forcer la décision. Score final : 28-25 pour « Saint-Raph », qui reste dauphin du PSG avant la trêve, une première dans l’histoire du club.

Quant aux hommes de Thierry Anti, ils ont encore une fois fait largement jeu égal, avant de céder dans les ultimes instants. Frustrant, mais paradoxalement encourageant, avant la deuxième partie de saison.

Le « H » a les armes pour remonter au classement dans cette phase retour, et malgré sa 10e place, reste en embuscade pour accrocher le wagon européen, ce championnat étant plus que jamais accroché. Mais il faudra un brin de réussite supplémentaire.

Les tops joueurs dans cette partie :

Caucheteux, SRVHB (11 buts, 85%)

Delecroix, HBCN (6 buts, 86%)

Entrerrios, HBCN (5 buts, 50%)

Atlason, SRVHB ( 4 buts, 44%)

Djukanovic, SRVHB (16 arrêts, 47%)

Le tableau des stats :

STATS

#TousH

 Photos : Marie-Laure TERRIER