Le point sur notre trio à l’Euro !

Depuis vendredi dernier, l’Europe du handball s’est installée en Pologne, pour se disputer une très convoitée couronne continentale. Sur place, focus sur notre trident 100% « H » dans ce début de compétition !

GROUPE A – THEO DEROT (FRANCE)

Les « Experts », Champions d’Europe en titre, ont pris leurs quartiers depuis une petite semaine à Cracovie, première étape dans leur quête de sacre. En ouverture de ce tour préliminaire vendredi, les Bleus ont d’entrée réalisé l’essentiel, face à la Macédoine, coriace challenger. Un baptême du feu d’abord plus compliqué que prévu (12-12 à la pause), avant un finish négocié avec expérience, sous l’impulsion des cadres de l’équipe. Score final : 30-23 pour les hommes de Claude Onesta, qui aura laissé Théo Derot dans le rôle d’observateur ce soir-là.

48 heures plus tard, place au deuxième défi face à la Serbie, toujours sur ce même parquet, et c’est l’heure pour notre néo-international de se lancer dans le grand bain. Entré en fin de partie, le numéro 25 français apporte son énergie au collectif et inscrit son tout premier but dans un Euro, rejoignant son père Gilles sur les tablettes de l’Equipe de France. Dans la foulée, sur un service de Nedim Remili, il fait même coup double et contribue à cette deuxième victoire (36-26).

Un sans-faute synonyme de billet pour le Tour principal. En attendant, un ultime challenge (de taille) attend l’arrière gauche du « H » et ses compatriotes. Ce mardi soir (20h30), les Bleus disputeront la première place du groupe A face à la Pologne, dans la bouillonnante Tauron Krakow Arena, peuplée de 15 000 âmes …

THEO

GROUPE C – VALERO RIVERA (ESPAGNE) et GORAZD SKOF (SLOVENIE)

Dans ce « groupe de la mort », l’intensité est déjà au rendez-vous, avec un plateau ultra-relevé. Pour son entrée en lice samedi, l’Espagne était opposée à l’Allemagne, un autre ténor, et forcément spectacle il y a eu ! Et àWrocław, un homme a brillé, avec le numéro 28 ibérique sur le dos… Précieux en remontée de balle et toujours aussi précis face à la cage, Valero Rivera s’est offert 7 buts et a terminé ce choc dans la peau de meilleur buteur (32-29 pour les Espagnols).

Dans la continuité, Gorazd Skof a gardé le but slovène face à la Suède pendant 52 minutes, avec la clé 10 arrêts et 37% de réussite. Solide, mais pas suffisant pour permettre à son pays de faire tomber la Suède puisque les Scandinaves l’ont finalement emporté de deux petites longueurs (23-21).

Pour la 2e journée, ce lundi soir, il y avait donc un parfum nantais sur le parquet du Centennial Hall, à l’occasion d’un certain Slovénie-Espagne ! Skof face à Rivera : le mano a mano a tenu toutes ses promesses. Statistiquement, on aura noté les 5 réalisations de notre ailier gauche espagnol, alors que notre portier aura participé à 15 minutes dans cette partie. Après 60 minutes à très haute intensité, 24-24 à l’arrivée. Tout se jouera donc pour la qualif’ demain soir, avec Allemagne-Slovénie et Espagne-Suède au menu. Show must go on…. !

Photos : ZPRP/EHF et FFHB/S.PIllaud

#TousH