Direction les quarts de finale !

Solide, appliqué, et même très convaincant par séquences, le « H » a parfaitement négocié son premier rendez-vous officiel en 2016, en bousculant Tremblay (32-27). Avec ce succès en 8e de finale de la Coupe de France, Nantes s’offre un billet pour la suite de l’aventure !

Pour son grand comeback à la Trocardière, le « H » voulait marquer les esprits. C’est chose faite, avec un baptême du feu synonyme de vraie réussite collective pour nos Violets, qui ont enflammé leurs 4025 supporters !

L’une des attractions de cette soirée se nommait Sime Ivic – recrue hivernale – et le Croate a déjà conquis son nouveau public au terme d’une première sortie très remarquée. D’entrée, il débloque son compteur et les clameurs à la 7e (4-3), alors que Nantes a déjà pris le bon wagon dans cette partie.

Dans la foulée, Valero Rivera d’un coup de poignet dont il a le secret réalise le break (6-3, 9e). A l’aise devant, le « H » se distingue aussi en défense, avec un Matias Schulz très vite décisif dans la cage. A la baguette, Claire fait quant à lui apprécier sa puissance plein axe et le matelas devient de plus en plus confortable (7-3, 10e).

Capitaine Feliho et sa rigueur défensive sont contagieux et la solidité se propage à tout le bloc violet, avec un avantage de +4 a la 14e (9-5). Ivic continue de bien combiner avec Tournat, signe de son adaptation express au plan de jeu nantais.

actu

Tremblay répond souvent du tac au tac par l’intermédiaire de Bingo mais la détente de Salinas ou encore Komogorov sont de vraies armes. Quant à Valero, il continue de nettoyer la lucarne de Voncina (17-12, 26e)… Le tout récent meilleur buteur de l’Euro est en grande grande forme !

Au tableau d’affichage, cela donne donc 19-14 à la pause, grâce notamment à un Schulz qui aura stoppé un 7m sur le gong.

Après le repos, on retrouve la même cadence, et toujours une mainmise des protégés de Thierry Anti sur cette partie en une seule manche gagnante. Deux buts en contre et une réalisation signée Balaguer permettent même d’afficher rapidement +6 (22-16, 35e).

Très hermétique, la défense nantaise contient les tentatives franciliennes (26-19, 44e) et fait toujours course en tête. Même si Tuzolana par des tirs à la hanche ou encore le géant Bojinovic continuent de maintenir l’espoir côté tremblaysien, Nantes poursuit sa course en tête et entrevoit déjà la qualif’ au moment d’attaquer le moneytime. Quant au portier nantais Schulz, il suscite les louanges de la salle entière, qui lance des « Matias, Matias », à chaque intervention décisive.

PAPIER

Un dernier sursaut francilien (28-24, 52e) n’y changera rien : sûr de son handball, le HBC Nantes valide logiquement son billet pour les quarts de finale et reste engagé sur quatre tableaux (Coupe de France, Coupe de la Ligue, D1, EHF Cup).

Score final : 32-27, un résultat qui aura aussi et surtout séduit par la manière. Les défis qui nous attendent sont multiples et au regard des 60 minutes proposées ce soir cela tombe bien, car cette équipe-là a du répondant ! Et une soif de victoires palpable aux quatre coins du parquet…

Pour le prochain épisode, rendez-vous dès mercredi soir ici-même, face à Ivry, pour le fil rouge de la saison : le championnat, où les Feliho and co voudront retrouver rapidement la première partie de tableau…

#TousH #RDVmercredi