Le « H » confirme face à Ivry (35-25) !

Quatre jours après Tremblay en Coupe de France (succès 32-27), le « H » a confirmé son début d’année en fanfare, en surclassant Ivry ce mercredi (35-25) ! L’enseignement de la soirée est clair : ce Nantes-là est d’attaque !

On joue les dernières secondes de ce match de reprise en D1, et Rock Feliho exulte, haranguant la foule, debout. Il est près de 22h, et le capitaine nantais vient de clore une soirée maitrisée de bout en bout, en inscrivant le 35e et dernier but violet. Plus qu’une image, il s’agit là d’un symbole.

Sûr de son handball, agressif dans le bon sens du terme, le collectif « H » a de nouveau brillé ce soir, bonifiant la belle impression laissée samedi dernier sur ce même parquet. 2016 est synonyme de nouveau chapitre, et les premiers épisodes se veulent passionnants !

D’entrée, Nantes étouffe le bloc ivryen, porté par son tandem Valero Rivera- Sime Ivic. 5-1 après 7 minutes, le ton est donné : il sera offensif ! Une défense de fer, une attaque de feu, la recette est savoureuse et efficace ! A plusieurs reprises, Balaguer s’envole et Rivera en contre par deux fois en 40 secondes se rappelle aux bons souvenirs des Franciliens, lui qui avait inscrit 16 buts au match aller…

PAPIER

Patron et leader technique, Nicolas Claire sait aussi se muer en redoutable buteur, à l’image d’un tir surpuissant déclenché dans la lucarne de Chapon (15e, 9-3). La marque évolue (12-4, 19e) et la déferlante violette s’abat sur la cage adverse. Le collectif nantais se trouve les yeux fermés, on sent une équipe qui récite ses gammes, et probablement déjà boostée par le renfort de ses deux recrues, dont le pivot Uros Bundalo, qui débloque son compteur sous ses nouvelles couleurs.

17-10 à la pause : l’écart est certain, mais surtout logique, tant les hommes de Thierry Anti auront donné le tempo dans ces 30 premières minutes.

Les 4500 fans de la Trocardière sont à la fête, et vont continuer de vibrer car leurs protégés appuient sur l’accélérateur : +11 après 38 minutes (23-12) ! Le Chilien Rodrigo Salinas vient apporter sa touche au récital avec deux réalisations en une petite minute, pour parfaire la domination des siens (27-15, 45e ).

ACTU

Dans la cage nantaise, Skof a pris le relai de Schulz après le repos, et la paire Benjamin Bataille (6 buts) – Chirupin (5 buts), vient souvent le mettre à contribution. Un simple bémol, car le matelas d’avance reste large, et on assiste à une revue d’effectif en fin de partie, avec notamment le jeune Romain Lagarde qui exprime son talent précoce.

Pour ce comeback en championnat, Nantes s’est voulu dominateur, une tactique payante, puisque nos Violets l’emportent à l’arrivée de 10 longueurs (35-25). Un succès qui permet déjà de grappiller une place au classement (9e), et donc de lancer une remontée voulue par tout un groupe solide et solidaire. Deux caractéristiques nécessaires pour briller dans toutes les compétitions, et notamment en EHF Cup, que nos Nantais retrouveront dans 3 petits jours, avec un déplacement aux Pays-Bas pour affronter OCI LIONS. Le marathon ne fait que commencer, et on en redemande !

#TousH

Les autres résultats de cette 15e journée de D1 :

Dunkerque – Cesson-Rennes : 30-26

Créteil – Toulouse : 31-31

Chartres – Nîmes : 24-21

Tremblay – Aix : 32-28