L’entretien du lundi : David Balaguer

Souvent influent sur le flanc droit nantais, David Balaguer entend bien confirmer sa montée en puissance en ce début 2016. Avant de lancer une semaine qui s’annonce encore une fois aussi dense qu’attractive, le numéro 19 violet a évoqué pour nous les défis à venir. Morceaux choisis.

David, après un début d’année canon, vous venez de traverser une période plus contrastée, avec deux revers de rang en Coupes (à Cesson, puis sur le parquet de Göppingen). Un sursaut collectif est-il attendu cette semaine ?
« Oui, ça va repartir sans problème, j’en suis persuadé. Le match de Coupe de France contre Cesson a été compliqué, on a eu des difficultés dans le jeu, on ne peut pas le nier. Samedi, en revanche, on était très concentré et je crois qu’on a fait bonne figure face à Göppingen, même si c’était très difficile là aussi. Ce rendez-vous européen s’est joué sur des détails, comme toujours à ce niveau, et cela ne nous a finalement pas souri, notamment en fin de match. On s’est très vite remobilisé pour relancer notre dynamique. »

A titre personnel, tu as été particulièrement performant en Allemagne, avec 5 buts au compteur…
« Honnêtement, je ne m’attarde pas sur mes statistiques individuelles, mais avant tout sur le ressenti et le bilan de l’équipe. J’ai pu apporter offensivement c’est vrai, beaucoup plus que sur d’autres matchs peut-être, mais à l’arrivée cela n’a pas suffi. Dans ces moments-là, on pense donc davantage au groupe pour analyser ce qui s’est passé. »

PAPIER

Un déplacement à Créteil, qui occupe actuellement la 3e place sur le podium, est-il le meilleur challenge pour repartir de l’avant ?
« Bien sûr ! Ce match, on l’a coché sur notre agenda depuis un moment. Il est tout simplement bien plus important que ce que l’on peut croire. Créteil est troisième, mais surtout à une petite longueur de nous (18 points contre 17 pour le « H ») ! Un succès là-bas jeudi soir nous permettrait de marquer les esprits, mais aussi et surtout de faire un bond au classement. On y va donc clairement pour réaliser une perf’.»

Après quelques mois à Nantes, comment vis-tu cette aventure ?
« Bien, très bien, parfait même ! Je me sens beaucoup mieux depuis la reprise en janvier et notre grosse préparation de mi-saison, qui a été bénéfique pour tout l’effectif. Physiquement, je me sens à 100% et surtout je suis très bien préparé pour cette deuxième moitié de saison très excitante. Tout est réuni pour s’épanouir sportivement. »

Dimanche, la Trocardière se prépare à une revanche de haute intensité face aux Allemands de Göppingen. On imagine qu’il y aura des étincelles et du spectacle…
« C’est certain ! Ça va être une nouvelle fois compliqué, mais à la maison avec toute la salle derrière nous, on saura faire la différence. Toute l’équipe attend ce match, et je sais que les supporters sauront jouer leur rôle de huitième homme. Nous sommes pour le moment focalisés sur le championnat, mais on repassera ensuite très vite en mode européen ! »

Venez assister au choc européen entre Nantes et Göppingen dimanche ! >>>

#TousH