Göppingen et ses hommes clés

Plus que quelques jours avant le retour de nos Violets dans la salle sportive métropolitaine de la Trocardière. Dimanche à 19h, les hommes de Thierry Anti feront face aux Allemands de Göppingen. Focus sur nos futurs adversaires.

Cap’tain Rock nous l’a confié ce mardi : Göppingen est « une équipe qui compte en Allemagne ». Rien n’est plus vrai. Si à l’évocation du championnat allemand, on pense plus spontanément au TSW Kiel, ou à Rhein-Neckar-Lowen, le club de Frisch auf Göppingen – de son nom complet – possède pourtant l’un des plus beaux palmarès outre-Rhin. En bref, Göppingen c’est 9 titres de champions d’Allemagne, 2 Ligues des champions et 2 Coupes EHF, excusez du peu !

Au-delà du pedigree, Göppingen c’est aussi un effectif redoutable à tous points de vue. Composée de nombreux internationaux, cette équipe peut poser des problèmes à n’importe qui. On passe en revue ses éléments clés.

Michael Kraus (demi-centre)

Le régional de l’étape. Formé au club, Kraus est revenu sur ses terres à l’été 2013 après une fructueuse carrière entre le TBV Lego et le HSV Hamburg. Avec le club de la Hanse, il remporte notamment une Ligue des Champions en 2013 face à Barcelone lors d’un combat épique, achevé aux prolongations. Meilleur marqueur de son équipe sur ce match, il réalise une performance dantesque.
Il s’est également fait remarquer sous le maillot de la Mannschaft. En 2007, il remporte le titre mondial à la maison face à la Pologne. International à 128 reprises, il participe également aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008.

PAPIER

Zarko Sesum (Arrière gauche)

Un autre joueur à surveiller, malgré sa relative discrétion au match aller. Sarko Sesum est international serbe, Vice-champion d’Europe en 2012 pour la toute première médaille internationale glanée par son pays. Leader incontesté de son équipe nationale, il l’est aussi au sein de Göppingen. Déjà vainqueur de l’EHF Cup avec Rhein-Neckar-Löwen, il saura faire profiter à son équipe de son expérience.

Marcel Schiller (Ailier gauche)

En voilà un qui a été en vue face à nos Violets au match aller. Intenable sur son aile gauche et deuxième meilleur marqueur de la rencontre avec 5 buts, Marcel Schiller est l’homme en forme de Göppingen sur la scène européenne. Déjà auteur de 29 buts, il est tout simplement le meilleur buteur de son club en EHF Cup.

Magnus Andersson (Entraineur)

On conclut ce tour d’horizon des hommes forts de Göppingen avec le coach, Magnus Andersson. Une légende du handball suédois. Homme de base de l’équipe qui dominait la scène internationale dans les années 1990, son palmarès est un modèle du genre. 2 titres de champion du monde, 4 titres européens, 3 finales olympiques.
Son palmarès de coach est moins fourni, mais il a déjà fait ses preuves en emmenant le club danois de Copenhague jusqu’au Final 4 de la Ligue des Champions 2012. Il rêve de remporter l’EHF Cup cette année.

Place au show dès dimanche, à 19h, sous vos yeux !

Vos places pour ce choc >>>

Photos : Blitzlichtgewitter Sport