5 bonnes raisons de venir supporter le « H » contre Göppingen !

A 48 heures du choc européen face à Göppingen, les motivations sont multiples pour le public nantais, qui devra pousser son équipe pendant ces 60 minutes capitales ! Notre top 5 !

  • Parce que le vainqueur de la rencontre prendrait une sérieuse option sur la première place du groupe B

Dans ce groupe B, la bataille pour la qualification est acharnée. Trois équipes luttent pour seulement deux places. Dimanche, le premier – Göppingen – affronte son dauphin : le « H ». Actuellement à égalité avec 4 points, le vainqueur pourrait prendre une option décisive pour la qualif’ en Finales de cette EHF Cup. Un match charnière qui coïncide d’ailleurs avec le début de la phase retour.

  • Parce que Göppingen est de retour à Nantes

Souvenez-vous, les Allemands de Frisch auf Göppingen sont déjà venus à Nantes. C’était au Palais des Sport de Beaulieu il y a 3 ans lors des Finales 2013. Les deux clubs ne s’étaient pas croisés et Göppingen avait terminé 4ème, défait par le vainqueur Rhein-Neckar Löwen en demi-finale, puis par les Danois d’Holstebro (déjà) en finale pour la 3ème place. Les joueurs de Magnus Andersson seront donc revanchards et voudront faire oublier leurs mauvais souvenirs sur place.
1

  • Parce que ce match oppose deux favoris de la compétition

Nantes-Göppingen ou le combat entre deux vainqueurs potentiels. Les Allemands sont des habitués de l’Europe et de l’EHF Cup en particulier, avec deux titres et une participation aux Finales. Nantes grandit année après année et ambitionne légitimement une performance à la maison lors des Finales du 14 et 15 mai prochains. Après les matchs aller et retour, il pourrait y avoir une belle au printemps…

  • Parce que c’est l’occasion de voir des internationaux confirmés

Les deux clubs possèdent des effectifs bardés d’internationaux. A Nantes, on ne les présente plus. Des champions du monde avec Valero Rivera ou Alberto Entrerrios, des internationaux français comme Théo Derot, Nicolas Claire ou Nicolas Tournat, et d’autres représentants de leur pays : Mahmoud Gharbi (Tunisie) ou Matias Schulz (Argentine) pour ne citer qu’eux.

Côté allemand, l’effectif est également bien fourni en joueurs majeurs. Parmi ceux-ci, essentiellement des internationaux allemands comme Michael Kraus ou Lars Kaufmann. Mais aussi des Scandinaves (Suède, Norvège) et également un Français. Champion d’Europe 2014 et champion du Monde en 2015, Kevynn Nyokas joue à Göppingen. Blessé, il ne sera pas sur le parquet dimanche.
ACTU

  • Parce qu’on veut garder le sourire !

Après la brillante victoire de nos Violets sur le terrain de Créteil (25-26), il faudra conclure cette nouvelle semaine très chargée par un succès. Pour le retour de nos joueurs dans leur écrin après trois rencontres à l’extérieur, il faudra les soutenir pour qu’ils atteignent leur objectif. Alors… Tous à la Trocardière !

Vos places pour ce choc >>>

#TousH #EuropeTime

Photos : Blitzlichtgewitter Sport et Sylvain Artu/airpictures