L’entretien du lundi : Valero Rivera

Revenus de Montpellier tôt ce lundi, les joueurs du « H » étaient déjà à l’entrainement cet après-midi. Tous tournés vers leur prochain objectif : le match à domicile contre Chambéry, ce mercredi soir à 20h30. En préambule de cette semaine chargée, Valero Rivera, notre brillant ailier gauche a accepté de répondre à notre traditionnel entretien du lundi. Les mots, du meilleur marqueur nantais.

Salut Valero ! Ce weekend, c’était l’occasion pour le H de conserver son titre en Coupe de la Ligue acquis l’an dernier. Malheureusement, face au MHB à domicile, cela n’a pas été possible. Deux jours après cette rencontre, comment analyses-tu cette défaite ?

C’était un match vraiment très difficile. C’est toujours compliqué face à Montpellier qui a une grande équipe, et samedi ils jouaient chez eux. Ils ont eu la chance de récupérer leurs blessés comme Baptiste Bonnefond ou Matthieu Grébille (qui s’est blessé à nouveau lors de la demi-finale NDLR) pour la compétition, contrairement à nous. Mais, malgré tout ça nous avons réalisé un très bon match. Nous nous sommes battus jusqu’à la fin sans jamais abandonner. On a même parfois eu l’occasion de passer devant mais finalement, ça n’a pas été possible. A la fin, ils ont su profiter de nos erreurs. Nous avons perdu des ballons à des moments clés, et sur ce genre de rencontres, ce sont ces détails-là qui font la différence.

A titre personnel, tu as réalisé un grand match (meilleur marqueur avec 12 buts) comme contre Créteil ou Göppingen, la semaine d’avant. C’est la super forme pour toi ?

Oui, c’est vrai que je me sens bien. Tout à la fois, au sein de l’équipe et quand je joue sur le terrain. Toutes les conditions sont réunies pour que je réalise de belles performances. Mais après, au-delà de mon cas personnel, le plus important ça reste la victoire de l’équipe. J’ai peut-être marqué 12 buts mais nous avons perdu. Et ça, c’est décevant pour tout le monde.

2

Pendant la rencontre, en 1ère période, parmi les six joueurs de champ, on comptait 5 jeunes formés au club (Jordan Camarero, Florian Delecroix, O’Brian Nyateu, Nicolas Tournat et Romain Lagarde), le sixième homme, c’était toi. Qu’est-ce que cela t’inspire de voir la jeunesse nantaise jouer au plus niveau ?

Ah oui ? J’étais concentré sur le match, et je n’ai pas remarqué mais c’est vraiment une bonne chose. Il faut rendre hommage à Gregory Cojean, qui fait un travail remarquable avec l’équipe 2 et le centre de formation. Ces jeunes joueurs travaillent très bien à l’entrainement, ils se donnent à fond. Ils font tous les efforts nécessaires pour jouer en LNH. Et s’ils étaient aussi nombreux à jouer samedi, c’est qu’ils le méritent.

1

Place à l’actualité de la semaine. Chambéry, ce mercredi soir puis OCI Lions, dimanche en Coupe d’Europe. Vous ne jouez que des matchs importants non ?

Le match de mercredi est capital pour l’avenir européen du club. Chambéry a 20 points, le « H » en compte 19. On affronte un concurrent direct, qu’il faudra écarter pour atteindre nos objectifs. Et le match de Coupe d’Europe sera plus compliqué qu’on ne veut bien le dire. Même si nous avons gagné chez les Néerlandais de Lions, ils vont être revanchards. Leur équipe n’a toujours pas pris de points dans cette phase de poules, ils ne voudront surement pas finir à 0 donc ils vont donner leur maximum pour nous gêner. Mais je reste confiant, car nous avons une équipe largement capable de vaincre ces deux adversaires.

Pour conclure, on va malheureusement évoquer ton prochain départ pour le FC Barcelone. Que peut-on te souhaiter pour tes derniers mois au « H » ?

J’espère atteindre tous les objectifs que le club s’est fixé, ce serait une belle façon de clôturer cette belle aventure de six ans, ici à Nantes. Je veux finir le plus haut possible pour remercier le club de tout ce qu’il m’a apporté. Une petite Coupe d’Europe à la maison pour finir ? Oui ça serait vraiment pas mal (rires).

Merci Valero !

3

#VamosValero #TOUSH