L’entretien du lundi : Rock Feliho

Sur le parquet de la Trocardière, ces derniers jours, un visage familier a refait son apparition après une absence d’un mois. Rock Feliho, le capitaine du « H » devrait faire son grand retour contre Tremblay. A l’occasion de la reprise, après la trêve internationale, il prépare son comeback dans notre entretien du lundi.

Rock, on te revoit à l’entrainement après un arrêt assez long, comment te sens-tu ?

J’ai eu une rupture partielle du ligament du coude. Mais, entre le moment où cela a été diagnostiqué et le moment où j’ai vraiment été arrêté, j’ai décidé, en accord avec le club, de jouer quand même contre Créteil et Göppingen parce que c’étaient deux matchs hyper importants et je voulais vraiment aider l’équipe. Bon, derrière, j’ai quand même eu droit à trois semaines d’immobilisation… Une fois cette phase terminée,  il faut faire un peu de rééducation, et maintenant je recommence à m’entrainer et faire du contact. Je dois continuer  pour reprendre progressivement. Ce n’est pas la partie la plus agréable mais il faut en passer par là car je veux être prêt pour cette fin de saison et finir en boulet de canon.  J’attends l’accord des médecins pour repartir au combat. En tout cas je suis plus proche de la fin que du début.

Tu sors d’un mois d’absence,  tu dois avoir les crocs pour cette fin de saison ?

J’ai avancé crescendo dans ma reprise donc j’espère vraiment être là pour Tremblay. Je vais m’entrainer aujourd’hui, encore demain et augmenter la cadence. Si tout va bien, d’ici la fin de semaine, j’aurai le feu vert. C’est vrai que mon absence a été longue. Je suis dans ma sixième semaine d’indisponibilité là… En plus, je n’ai pas l’habitude d’être blessé, c’est toujours un peu délicat à gérer comme situation. Quand on est sur le flanc, on a qu’une envie, c’est de reprendre. On a de superbes échéances avant la fin de saison, je suis plus motivé que jamais.

rock 2

Du coup, ton absence t’a permis de voir les performances du « H » avec un peu de recul, qu’en as-tu pensé ?

Franchement, on a bien géré. L’objectif prioritaire c’était la qualification pour les Finales EHF, on ne va pas se mentir. En battant Göppingen (27-24, le 06/03) on avait réussi à faire un bon pas dans cette direction. Après, il ne nous restait pas des formalités, puisqu’il fallait battre les Hollandais de OCI Lions à domicile et aller prendre des points à Holstebro, mais on avait fait un bon bout du chemin. On a su concrétiser la victoire de Göppingen avec deux autres succès pour terminer la phase de poules. Donc cet objectif-là a été rempli, et c’est hyper positif. En championnat, on a été solide. Nous n’avons perdu qu’à Paris (34-33, le 24/03). Sur la période, pour moi le match central, c’était celui contre Chambéry. On avait pas mal de blessés sur ce match-là mais l’équipe a su répondre présente, et a réalisé vraiment une très belle performance (victoire 33-25, le 17/03). On s’est replacé en championnat et c’est tout ce qu’on voulait. On est dans les clous de nos objectifs.

Reste la Coupe de la Ligue, ça te tenait à cœur, toi, le capitaine, tenant du titre…

On a perdu contre le futur vainqueur, c’est tout ce qu’il faut dire. On a perdu de peu contre Montpellier, chez eux… et derrière, ils ont gagné la coupe contre le PSG. Évidemment que ça me laisse des regrets. On aurait bien aimé avoir un effectif au complet pour ce match. A mon avis, il y avait vraiment quelque chose de bien à faire sur cette rencontre. Après, je ne ressasse pas parce que cela ne sert à rien de le faire. Je préfère regarder devant.

rock 3

Samedi, c’est la reprise, à Tremblay. Les Franciliens sont pour le moment 13èmes de LNH. Tout le monde répète à l’envi qu’il s’agit d’un « match piège », tu le penses également ?

Il y a plein de bonnes raisons pour se méfier. Il ne faut pas uniquement regarder le classement. D’abord, on va jouer à l’extérieur et dans notre championnat, c’est toujours hyper délicat. Ensuite, Tremblay, à proprement parler, même s’ils sont mal classés, ça reste une équipe avec de très bons joueurs. Individuellement, ils sont solides. Ils ont eu du mal à mettre tout ça en place, et c’est pour ça qu’ils sont un peu derrière, mais ça reste une équipe qui peut nous poser des problèmes. Et quand on joue contre eux, c’est toujours des matchs très accrochés… C’est à nous d’essayer de nous sortir du piège du 9-3. Du piège de la Seine Saint Denis !

Une reprise ici, à la Trocardière, aurait surement été plus simple ?

C’est sûr que c’est plus facile de reprendre à domicile. Mais on ne fait pas toujours ce qu’on veut. On aurait aimé revenir de la trêve devant notre public, évidemment. Après, on a une bonne semaine de préparation, donc contrairement à d’autres fois, on prend le temps et on va en profiter à fond avant d’aller jouer ce match difficile. J’espère qu’on va récupérer les joueurs importants qui peuvent nous manquer.

La reprise va coïncider avec le nouveau rythme, jusqu’à la fin de saison, un match par semaine. Comment l’équipe va appréhender ce changement selon toi ?

Moi, j’aime bien jouer tous les 3 jours. Ça fatigue, bien sûr, mais c’est bien plus excitant. En règle générale, ça nous réussit plutôt pas mal d’enchainer et février-mars, cela nous a réussi à merveille. Ceci dit, nous avons peut-être moins de rencontres à jouer, mais celles qui viennent sont les plus importantes de la saison. Tout ce que nous avons fait, jusqu’à présent, c’est pour pouvoir jouer les matchs qui arrivent bientôt. Ce serait vraiment dommage d’avoir tout donné dans la remontée et finalement s’écrouler sur la fin. C’est maintenant que ça va commencer à compter.

rock4

#TOUSH #GOCAPTAIN