Nantes sur le podium !

IMG_6164

A regarder le score au coup de sifflet final, on peine à croire que le H a gagné avec cinq longueurs d’avance. L’équipe emmenée par Rock Feliho gagne ce dernier match de championnat dans la douleur. Les Nîmois ont vendu chèrement leur peau avec un Saurina irrésistible – meilleur buteur ce soir (mais aussi de la LNH) – avant de laisser le public communier avec son équipe fétiche. Retour sur une soirée exceptionnelle dans l’histoire du H.

Tout le monde savait que cette soirée serait très particulière. Les 4500 spectateurs – match à guichet fermé (encore !) – n’aurait pour rien au monde manqué ce rendez-vous. Et parmi eux, sagement assis dans les tribunes aux côtés de sa belle-fille, le père d’Alberto Entrerrios, venu d’Espagne, vivre l’adieu de son fils aux parquets.

Après que la compagnie de danse hip hop « the Rookies » ait ouvert le bal, les équipes entrent sur le terrain accompagnées des enfants du H. Les applaudissements nourris pour Valero Rivera ont un retentissement particulier, lui qui va quitter le H pour une nouvelle aventure avec le Barça. La salle, pleine à craquer, veut du spectacle mais veut aussi assurer la troisième place du championnat.

13332815_1099939120053230_4559352724884105372_n

Le match a bien eu lieu

Les premières minutes du match seront à l’image de toute la première mi-temps. Nîmes et Nantes se rendent coup pour coup et aucune équipe n’arrive à prendre le large. Le H était pourtant prévenu et Nîmes surprend par ses contre-attaques rapidement menées. Dès que Nantes joue plus costaud en défense, le jeu s’installe un peu plus et permet au H d’assurer le service en attaque. Chacun veut laisser un bon souvenir avant de partir. Cette première mi-temps voit Valero Rivera assurer son premier lob sur penalty, Matias Schultz faire de belles parades, Rodrigo Salinas gratter plusieurs ballons et le seigneur Alberto lever un point rageur après deux buts, coup sur coup. Seulement, tout cela manque un peu de rythme et tranquillement Nantes et Nîmes se neutralisent, égalité parfaite à la mi-temps 17 partout.

En deuxième mi-temps, le match va petit à petit s’emballer. Nîmes vient perturber la circulation du ballon en imposant une défense en 3/3 assez haute mais la jeune garde de Nantes a décidé d’assurer et de faire le boulot à son tour. Nicolas Tournat en pivot, Romain Lagarde d’un tir magistral à 9m, les jeunes visages du H ouvrent la voie vers les filets adverses.

Nantes avance mais Nîmes ne rompt pas

Qui craquera le premier ? L’exclusion de Nicolas Claire permet à Nîmes de revenir un peu au score mais personne n’ose s’échapper et prendre le large. C’est dans le dernier quart d’heure que le scénario final va se jouer. Le H peine mais avance malgré tout avec 2 buts d’avance.

Le 30ème but pour Nantes est signé Romain Lagarde. Comme un hommage aux anciens, la nouvelle génération veut faire le boulot ce soir. Il reste une minute trente à jouer, le temps mort demandé par Nîmes n’y changera rien, le H assure la victoire et l’histoire retiendra qu’Alberto marqua d’une majestueuse roucoulette, le dernier but de sa carrière. Le H n’a pas manqué son dernier rendez-vous. Du côté Nîmois, on retiendra la très belle ovation du  public nantais pour Guillaume Saurina, auteur de 12 buts ce soir, très ému pour son dernier match avec Nîmes avant de rejoindre Bucarest.

13319882_1099940673386408_4233738876916494249_n

Le HBCNantes est officiellement troisième du championnat de France. La fête pouvait commencer ! C’est une page qui se tourne. Et ce soir personne n’avait l’intention de refermer le beau livre trop vite.